Le bateau stop, du mythe à la réalité

Le bateau quoi déjà ? Tu sais, auto-stop, ce truc considéré comme dangereux, le truc où tu montres fièrement ton pousse à tous les véhicules qui passent avec un très grand sourire. Et bien je vais te parler de quelque chose qui s’appelle le bateau stop. Rassure toi, tu ne dois pas attendre qu’un bateau passe par le quai où tu t’es positionné, c’est légèrement différent.

BATEAU STOP ?

Il y’a des skippers qui cherchent de l’aide et puis, des voyageurs aventuriers, marins ou pas, qui cherchent des bateaux. Pourquoi ne pas les mettre ensembles ? Enfin, ensembles… Pourquoi ne pas s’arranger ?
Heureusement, cet arrangement existe déjà, sous le nom de bateau stop (plus ou moins). C’est simple (promis). Tu es quelqu’un qui veut apprendre à naviguer ? Voyager de manière plus écologique ? Découvrir l’océan ? Ou alors, tu es skipper d’une embarcation (flottante si possible) ?! Tu recherches un peu d’aide ou tu veux découvrir d’autres personnes, échanger sur ta passion, ton mode de vie, ou encore un partenaire pour jouer au Monopoly ? (bien que je ne suis pas convaincue que ce soit le meilleur jeu à bord d’un bateau… des problèmes de stabilité peuvent survenir). Où en étais-je ? Ah oui, donc tu es soit BATEAU STOPPEUR (équiper, cuisinier, heureux de vivre, aventurier) soit SKIPPER (ou propriétaire d’un objet flottant possédant un moyen de propulsion).

Comment se rencontrer ?

Il existe deux solutions :

INTERNET : il existe des sites comme « bourse aux équipiers », « hisse et oh » ou encore « vogue avec moi » qui mettent en relation des skippers avec les équipiers. C’est en général très simple, tu as simplement besoin de poster une annonce avec le trajet que tu veux réaliser, les dates et ton profil. Ou encore de chercher dans les annonces existantes les profils qui t’intéressent. Il y’a aussi de nombreux groupes facebook, mais j’ai l’impression que ça fonctionne moins bien…
VIE REELLE : tu es aventurier, sociable et aime parler avec les gens ? Va dans un mouillage, une marina, tout lieu où il y’a des bateaux. Tu peux mettre des annonces avec un bon scotch ou encore aborder les skippers. C’est une façon très directe qui permet de rencontrer le skipper et de voir si le feeling suit. Il existe en général des endroits stratégiques où te poster comme par exemple :

  • les îles Canaries (essentiellement Gran Canaria) ou Mindelo au Cap Vert si tu veux traverser l’Atlantique
  • le Marin en Martinique, pour naviguer aux caraïbes, vers le Panama ou trouver un transat retour
  • Colon, Portobelo ou puerto Lindon au Panama si tu veux traverser le Pacifique
  • Horta aux Açores pour rentrer vers le continent

 

QUEL TYPE DE BATEAU ?

J’espère que tu n’as pas le mal de mer car on parle ici (essentiellement) de bateaux à voile. Loin des paquebots de croisière, un voilier de type « tour du monde » à une taille moyenne de 12 mètres. L’eau et l’électricité sont souvent limitées et le confort reste sommaire. Si tu es novice, tu découvriras un mode de vie, un sport passionnant. Les sensations que procurent un voilier sont indescriptibles, il n’y a qu’un mot qui définirait étroitement ce qu’est le monde de la voile, « liberté ». Vivre en mer, c’est vivre au rythme des vagues, des couchers de soleil et des étoiles.
Bien entendu, il est aussi possible de trouver de plus grands bateaux, ou des yachts à moteur mais c’est beaucoup moins commun. (sauf si tu es cuisinier par exemple)

 

Aux Açores, j’ai réussi à embarquer sur un trois-mâts, une quarantaine de mètres!

Détails pratiques :

Quel budget prévoir?

Parfois, rarement, tu pourras peut-être arriver sur un bateau où le skipper décide de t’embarquer gratuitement (si il estime qu’il a vraiment besoin de toi par exemple).

Dans la majorité des cas, tu devras participer à la caisse de bord : les courses alimentaires, le gasoil et les frais de marina sont divisés par le nombre de personnes à bord. C’est tout à fait correct.

Il existe aussi des skippers qui fixent un prix : par exemple 20 euros par jour. Il faut commencer à faire attention, au risque de quitter la base qui est l’échange et d’entrer dans un « business ». Tout dépend alors de ce que tu mange, du riz blanc? Du caviar? Des habitudes du capitaine : préfère t’il dormir en marina ou au mouillage? A partir de 25 euros par jour, si il n’y a rien d’exceptionnel, ça commence à être beaucoup.

Attention, il est normal que la capitaine te demande une participation aux frais d’entretien (mais pas excessive). Il faut se rendre compte qu’un bateau coûte cher, qu’il a travaillé dur pour l’acheter et réaliser son rêve. Sans compter qu’entretenir un bateau coûte très, très cher. SAUF QUE, il faut aussi se rendre compte que les skippers ont normalement pris conscience du budget qu’il faudrait pour un long voyage et que les bateaux stoppeurs ne servent pas à le diminuer. Quelques euros par jour, par semaine devraient suffire à la participation aux frais d’entretien.

 

Le skipper

Parfois, il sera seul, parfois ils seront deux, en couple. Il existe aussi des amis qui naviguent ensemble ou encore des familles.

 

Les routes

A la voile, tout est possible, tu peux aller partout! Mais, il y’a des inconvénients, des saisons à respecter. Un voilier dépend  toujours de la météo.  Quelques exemples :

  • traverser l’atlantique (nord) d’est en ouest : En été, ce serait de la folie car il y’a énormément d’ouragans qui traversent également. L’idéal est de profiter des vents constants appelés alizées, qui s’établissent à partir de novembre plus ou moins. La meilleur période sera donc de novembre à mars.
  • traverser l’atlantique (nord) d’ouest à l’est : vers avril, mai et juin. Avant ça, c’est l’hiver et de nombreuses dépressions passent par là, après, ce sont les ouragans.

Quelques routes « compliquées » lorsqu’on est bateau stoppeur, mieux vaut se placer dans le flux. C’est à dire là où va la majorité des bateaux. On peut vouloir aller en Antarctique, mais déjà qu’il n’y a que quelques voiliers qui s’y rendent chaque années, combien d’entre eux accepterons un équipier? La majorité des voiliers de voyage restent dans des vents constants, qui les poussent vers l’ouest. Au départ de l’Europe, ils partent pour les Canaries, les Antilles, bifurquent vers les Bermudes et retraversent l’Atlantique ou traversent le pacifique jusqu’en Polynésie. De là, ils continuent leur route vers l’Australie et traversent l’océan Indien vers la Réunion, l’Afrique du Sud.

Si tu es par exemple en Afrique du sud et veux te rendre en Australie, la route la plus facile sera de retraverser l’Atlantique, puis le Pacifique. Dans l’autre sens il existe deux routes : une autour des 40 èmes degrés sud, mais plutôt considérée comme « dangereuse », autrement dit peux de bateaux l’empruntent. Et une deuxième : remonter vers les Maldives, passer par l’Asie du sud Est, traverser vers l’Amérique, redescendre vers la Polynésie  bref, encore une fois ça s’annonce compliqué.

Avant de prévoir un voyage en bateau stop,

Résultat de recherche d'images pour "carte des vents atlantique nord"

renseigne toi sur les routes empruntées par les bateaux et les vents du globe. Sur l’image ci-contre, tu peux voir quels sont les vents dominants sur les océans. Dis toi que la plupart des navigateurs naviguent AVEC et presque jamais contre.

 

En soit,

Le bateau stop, c’est facile. Tu te présente dans un mouillage, ton meilleur sourire au visage et tu demande à quelqu’un si il ne connait pas un bateau en partance pour l’inconnu, qui chercherait un équipier.

Aucune notion n’est nécessaire, si tu as la motivation d’apprendre et tu es capable de t’adapter, fonce!

Publié par Estelle

Hello, moi c'est Estelle! Grande adepte du chocolat mais aussi fana de voyage.Je vous livre sur mon blog mes carnets de voyage, anecdotes et bien plus encore!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :